Permutations 2014/2015

En 2015, 17 collègues de la Nièvre ont obtenu une mutation par le biais des permutations informatisées sur les 79 demandes. Et 4 lors des opérations manuelles (ineat-exeat). Comme ces dernières années, les possibilités de changer de département demeurent très réduites. De nombreux collègues vont se retrouver dans des situations personnelles difficiles.

Un taux de satisfaction 2015 pour le département de 21,52  %, certes en hausse par rapport à une année 2014 catastrophique : 4 départs, 5,5 % de satisfaits... (2013 : 19,5 %, 2012 : 15 %, 2011 : 20 %). Et sur 31 demandes dans le cadre d’un rapprochement de conjoint, seules 13 ont été satisfaites (41,94 %) en 2015.

Il est toujours aussi difficile de changer de département. Le ministère avait pourtant annoncé, il y a quelques années, que la mobilité serait favorisée, que la grande majorité des demandeurs aurait satisfaction.

Les suppressions massives de postes de ces dernières années continuent de limiter les possibilités d’échange entre départements.

Ainsi aux difficultés croissantes de l’exercice du métier, au blocage des rémunérations, vient s’ajouter la très forte limitation des possibilités de mobilité.

De nombreux collègues se verront contraints de choisir entre leur vie professionnelle et leur vie familiale. Beaucoup d’entre eux font leur demande pour suivre leur conjoint suite à une mutation professionnelle.

Sur les 17 départs en 2015, 3 l'étaient pour l'Allier et le Rhône, 2 pour l'Ain et la Côte d'Or, 1 pour Mayotte, le Nord, la Saône-et-Loire, La Saône-et-Loire, la Seine-Saint-Denis, le Val d'Oise, l'Yonne et les Yvelines. Pour information : 11 collègues ont intégré notre département aux permutations informatisées, et 1 lors de la phase manuelle (ineat).

Pour consulter Les barèmes des permutations de l'année dernière, cliquez sur l'onglet STATISTIQUES